July Rawart, Passionnée est un adjectif qui me qualifie au mieux !

Cavalière depuis toute petite en dressage comme en cso mon amour pour les chevaux allé plus loin que le simple fait de monter sur leurs dos.

J’ai entamé les études de kinésithérapeute humain dans le but de poursuivre en ostéopathie équine , j’ai eu la chance de pouvoir commencé le cursus équin à l’IFCOS sans avoir à terminer l’humain qui me passionne beaucoup moins ;-/

2010 Diplômer de l’IFCOS en thérapies manuelles spécialisées sur le cheval.

Ensuite j’ai introduit la formation d’ostéopathie équine à ULB CREA d’où je sortirai diplômé en 2012. En parallèle d’un stage intensif au coté de Mathieu Urban ostéopathe équin dont la réputation n’était plus à faire.

Après avoir parcouru des kilomètres pour traiter vos chevaux en ostéopathie, il me manquer quelques choses, il me semblé que le travail pouvait allé plus loin…

D’où l’idée d’Equitherma qui à vu le jour en juillet 2013, pour qu’en plus des soins d’ostéopathie , les chevaux puissent retrouver un symétrie grâce au travail dans l’aquatrainer.

Toujours plus loin!

« Un matin, Mathieu Urban que j’ai épousé depuis m’annonce l’arrivé d’un cheval de grand prix qui devait être vendu en Belgique pour un célèbre cavalier français, qui s’est fait opéré suite à une fracture du coude, 11 vises on été mise en place.

Soit, Vente annulée, impossibilité de le transporter dans le sud fraîchement opéré avec un pronostic des retour au sport plus que défavorable, il arrive donc au centre.

La je reviens sur une approche kiné, avec des massages, mobilisations, aquatrainer dès que cela à été possible, progressivement de la mobilisation active jusqu’à un travail à la longe.

Au bout d’un moi la propriétaire demande des nouvelles, on lui envoie quelques vidéos, elle n’en revient pas moi non plus pour être honnête.

La propriétaire nous la laissé un mois de plus ce qui m’a laissé le temps de le rééduquer sur les barres puis il a repris la route pour le sud de la France. Avec quelques conseils pour la mise en route monter, au bout de quelques mois ils était de retour au concours.

Aujourd’hui régulièrement classer sur des épreuves 140. »

Cette histoire à changer ma vie et surtout le regard que j’avais sur mon travail. La kinésithérapie est devenue une priorité, chaque jour je ne cesserai de la faire évoluer.